[page precedente]  [retour menu]   [actualiser]   [rechercher]   
prenom du jour: Germain

les visiteurs de eurocles.com :


lever du soleil = 05:55
coucher du soleil = 21:39
le temps aujourd'hui
en Europe
(la chaine meteo)

meteo satellite

► arpoma.com : un parcours original dans la culture et la connaissance    

une oeuvre par jour Francisco de GOYA - Tres de mayo
Dans la nuit du 2 au 3 mai 1808 les soldats français — en représailles à la révolte du 2 mai — exécutent les combattants espagnols faits prisonniers au cours de la bataille. Les toiles Dos de mayo et Tres de mayo ont toutes deux été commissionnées par le gouvernement provisoire espagnol sur suggestion de Goya.
Tres de mayo (nom complet en espagnol : El tres de mayo de 1808 en Madrid, soit « Le trois mai 1808 à Madrid ») est un tableau renommé du peintre espagnol Francisco de Goya. Peinte en 1814 et conservée au musée du Prado à Madrid, cette toile est également connue sous le nom Les Fusillades du 3 mai ou en espagnol sous les noms de Los fusilamientos de la montaña del Príncipe Pío.

Le sujet de la toile, sa présentation ainsi que l'émotion qu'elle dégage font de cette toile l'une des représentations les plus connues de la dénonciation des horreurs liées à la guerre. Bien que s'inspirant en partie d'œuvres d'art l'ayant précédé, Tres de mayo marque une rupture par rapport aux conventions de l'époque. Cette toile diverge des représentations traditionnelles de la guerre dépeintes dans l'art occidental et est reconnue comme l'une des premières toiles de l'ère moderne. Selon l'historien de l'art Kenneth Clark, Tres de mayo est « la première grande toile qui peut être qualifiée de révolutionnaire dans tous les sens du terme : par son style, son sujet et son intention ».

« Le peuple de Madrid abusé s'est laissé entraîner à la révolte et au meurtre » note le 2 mai 1808 Joachim Murat, chef des armées de Napoléon en Espagne. Il poursuit : « Du sang français a coulé. Il demande à être vengé ». Tous les Espagnols en armes faits prisonniers lors de la révolte sont fusillés. Environ 400
l'actualité du jour : (LeMonde.fr)
ce lundi 28 mai 2018    -    ce jour-là ► 

  • Italie : en désaccord avec le président, Giuseppe Conte renonce à  être chef du gouvernement
  • 1968-2018 : chômage, congés payés… ce qui a changé dans le monde du travail
  • La droite en tête de la présidentielle en Colombie, un second tour en vue
  • Besoin de sécurité, rêve de contrôle… pourquoi les parents équipent leurs ados de smartphone
  • Montpellier à  nouveau champion d’Europe de handball, ou la consécration de Patrice Canayer
  • L’Assemblée rejette l’interdiction des publicités pour aliments trop gras et l’étiquetage nutritionnel obligatoire
  • Plus d’un demi-millier de migrants sauvés en mer Méditerranée ce week-end
  • Le Malien sans papiers qui a escaladé un immeuble pour sauver un enfant reçu à  l’Elysée
  • Emmanuel Macron accorde sa première grâce présidentielle à  une détenue de 73 ans
  • Roland-Garros : recherche perdant désespérement

  • euro:   dollar: (1.2286 $)   - Frf:   [reset]    [plus]