[page precedente]  [retour menu]   [actualiser]   [rechercher]   
prenom du jour: Chantal

les visiteurs de eurocles.com :


lever du soleil = 08:36
coucher du soleil = 16:52
le temps aujourd'hui
en Europe
(la chaine meteo)

meteo satellite

► arpoma.com : un parcours original dans la culture et la connaissance
une oeuvre par jour
Cima da CONEGLIANO - Madonne à l'enfants sur le trône entourée des saintsCima da CONEGLIANO - Madonne à l'enfants sur le trône entourée des saints
Une centaine d'œuvres lui sont attribuées, dont une trentaine de retables, 4 polyptyques, 2 triptyques, 19 Vierge à l'Enfant, dix-huit Conversation sacrée, 5 Jérôme au désert.
Cima da Conegliano, né Giovanni Battista Cima (Conegliano 1459 - Conegliano 1517), est un peintre vénitien de la Renaissance de l'école vénitienne.
Seuls de rares documents permettent de reconstituer la vie du peintre. La date de naissance de l'artiste (1459 ou 1460) n'est pas établie, mais déduite des registres de Conegliano de 1473, qui mentionne un cimator (ouvrier drapier) nommé Joannes, mais est-ce lui, ou bien un ouvrier de son frère Antonio ? Joannes est un prénom courant. Si c'est bien le peintre, il devait avoir à ce moment quatorze ans, puisque c'est l'âge où il a commencé à payer des impôts, selon les lois de la ville.
On ne sait rien sur sa formation en peinture avant 1489, date de sa première œuvre qu'il signe et date (vierge à l'enfant entre saint Jérôme et saint Jacques). À ce moment-là, il vit à Venise où il est « maître », ce qui sous entend qu'il a son propre atelier avec au moins un apprenti.
Vasari dit de lui qu'il fut l'élève de Giovanni Bellini, qu'il est mort jeune et que sans cela il aurait probablement égalé son maître.
L'année 1494 voit quelques paiements effectués à l'artiste. Les autres paiements remontent à 1499, 1504 et 1510.
Entre 1500 et 1515, il a probablement vécu entre Venise et la région de l'Émilie. À Parme, Bologne, des œuvres lui ont été commandées pour les églises, comme la Vierge et l'Enfant, des saints Michel et André en 1505 et la Conversation sacrée en 1513.
Sa présence à Conegliano, où il a passé les étés, est documentée pour la dernière fois en 1516. Il meurt entre 1517-1518, probablement à Conegliano, où il existe aujourd'hui un musée Giovanni Battista Cima.
l'actualite du jour : (LeMonde.fr)
ce mercredi 12 d�cembre 2018


euro: dollar: (1.2286 $) - Frf: [reset] [plus]