arpoma.com - connaitre pour mieux comprendre - histoire arts culture actualite la culture en quelques clics
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
(liste) (mosaique) (swipe)
.. / .. / - varietes      


◀◀       213 sur 298     ►► 
Nicolas Peyrac compose des chansons qu'il propose à des éditeurs. Entre 1974 et 1980, après des titres chantés par Marie Laforêt, Gérard Lenorman, il interprète ses propres chansons, enchaînant les succès : So Far Away From L.A., sorti le 12 avril 1975, Et mon père, sorti le 1er novembre 1975 et Je pars. Il se produit à l'Olympia en 1979, Bobino en 1981. La même année, il interprète le rôle d'un chanteur dans le film de Serge Pénard, "Ils sont fous ces Normands". Il apparaît également en 1985 dans le téléfilm de Franck Apprederis, "Le passage".

Quelques lueurs d´aéroport,
L´étrange fille aux cheveux d´or,
Dans ma mémoire, traîne encore.
C´est l´hiver à San Francisco
Mais il ne tombe jamais d´eau
Aux confins du Colorado

Et le Golden Gate s´endort
Sur Alcatraz où traîne encore
Des sanglots couleur de prison.
Monsieur Caryl Chessman est mort
Mais le doute subsiste encore.
Avait-il raison ou bien tort?

So far away from L.A.,
So far ago from Frisco.
I´m no one but a shadow,
But a shadow...
A shadow.

Le Queen Mary est un hôtel
Au large de Beverley Hills
Et les collines se souviennent
Des fastes de la dynastie
Qui, de Garbo jusqu´à Bogie,
Faisait résonner ses folies.

So far away from L.A.,
So far ago from Frisco.
I´m no one but a shadow,
But a shadow...
A shadow.

Pauvre Madame Polanski :
D´un seul coup on t´a pris deux vies
Mais qui donc s´en souvient ici?
C´est l´hiver à San Francisco.
Je ne trouverai le repos
Qu´aux confins du Colorado.

So far away from L.A.,
So far ago from Frisco.
I´m no one but a shadow,
But a shadow...
A shadow.
peyrac (nicolas) - so far away from la (chanson fr) - 213 sur 297
www.youtube.com/embed/ipt3ekGv0Mo