arpoma.com - connaitre pour mieux comprendre - histoire arts culture actualite la culture en quelques clics
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
(liste) (mosaique) (swipe)
.. / .. / @selection      


◀◀       6 sur 224     ►► 

J.S. BACH - Passion selon Saint Jean - Ruht Wohl - (plein cadre)

Ruht wohl, ihr heiligen Gebeine, die ich nun weiter nicht beweine ;
Ruht wohl, und bringt auch mich zur Ruh’. Das Grab, so euch bestimmet ist
und ferner keine Not umschließt,
Macht mir den Himmel auf und schließt die Hölle zu.

Reposez bien, ossements saints, que je ne pleurerai désormais plus ;
Reposez bien, et apportez-moi aussi le repos. Le tombeau, qui vous est destiné
et ne renferme plus de détresse, m’ouvre le ciel

Les paro­les pro­vien­nent de la pas­sion de Brocke. Le rythme est celui d’un menuet lent, mais la forme est de type refrain. Bach choi­sit une forme « galante », et com­pose un chœur pure­ment homo­pho­ni­que, pra­ti­que­ment sans aucun recours au contre­point. C’est très rare dans son œuvre : on ne retrouve de tels chœurs que dans ses can­ta­tes pro­fa­nes, hor­mis évidemment le der­nier chœur de la Passion selon Saint Mathieu.
Mais si ce mor­ceau est galant, l’émotion est bien pré­sente : la tona­lité de do mineur, « agréa­ble, char­mante, mais aussi triste, déso­lée » d’après Matheson, et les phra­ses des­cen­dan­tes don­nent une atmo­sphère pre­nante et recueillie.
et ferme l’enfer.
-bach - passion saint jean - ruht wohl - 6 sur 223
www.youtube.com/embed/0raURe1xl_I
  [image grand format]