arpoma.com - connaitre pour mieux comprendre - histoire arts culture actualite la culture en quelques clics
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
(liste) (mosaique) (swipe)
.. / .. / @selection      
◀◀       27 sur 118     ►► 
Autrui est secret parce qu'il est autre

Une trace ineffaçable n'est pas une trace

Jacques Derrida, né Jackie Derrida le 15 juillet 1930 à El Biar (Algérie), et mort le 8 octobre 2004 à Paris, est un philosophe français qui a créé puis développé la notion de déconstruction. À la suite de Heidegger, Derrida cherche à dépasser la métaphysique traditionnelle et ses résonances dans les autres disciplines.
Toute son œuvre consiste à interroger les couples d'oppositions telles que parole et écriture dans la linguistique, raison et folie dans la psychanalyse, sens propre et sens figuré dans la littérature, hostilité et hospitalité, masculin et féminin dans la théorie des genres ; oppositions qui correspondent au couple ontologique premier, sensible et intelligible, et ses multiples déclinaisons : intérieur et extérieur, rationnel et irrationnel, sens et non-sens, fondateur et fondé.
L'origine de toutes ces différences conceptuelles, mais qui n'est pas véritablement une origine (sans quoi on retrouverait l'opposition origine et dérivation, tributaire des couples d'oppositions citées précédemment), est la différance avec un a, concept sur lequel Derrida s'explique dans une conférence introductive au recueil d'articles Marges – de la philosophie (1972). La différance est le jeu qui produit les différences particulières.
En 2007, Derrida était considéré par The Times Higher Education Guide1 comme le troisième auteur le plus cité dans les ouvrages de sciences humaines de l’année.
derrida (jacques) (philosophie) - 27 sur 117