arpoma.com - connaitre pour mieux comprendre - histoire arts culture actualite la culture en quelques clics
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
(liste) (mosaique) (swipe)
.. / .. / @selection      
◀◀       240 sur 243     ►► 

Mururoa - atoll d'experimentation de la bombe atomique francaise - (plein cadre)

Moruroa, aussi nommé à tort Mururoa[1], est un des deux atolls de Polynésie française, situé dans l'archipel des Tuamotu, qui ont servi de lieu d'expérimentation pour les bombes nucléaires françaises (l'autre étant Fangataufa).

Le premier essai fut le 2 juillet 1966.

Les essais nucléaires français à Moruroa ont suscité des oppositions locales et internationales, et le 10 juillet 1985, le Rainbow Warrior, un bateau de l'organisation écologiste Greenpeace en route vers l'atoll a été coulé à Auckland en Nouvelle-Zélande par des agents de la DGSE (services secrets français), causant la mort du photographe portugais Fernando Pereira et provocant le scandale de l'affaire du Rainbow Warrior.

Alors que la France observait depuis plusieurs années un moratoire, le nouveau président français Jacques Chirac (1995-2007) a autorisé une dernière campagne d'essais en 1995, avant la ratification du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires. Ces essais ont donné lieu à une vive campagne internationale de protestation allant jusqu'au boycott, avec en pointe les pays d'Océanie et des organisations internationales telle Greenpeace.

Les essais ont été définitivement abandonnés en 1996, au profit de simulations en laboratoire.

L'évolution géologique et radiologique de l'atoll est depuis surveillée attentivement par l'armée française.
oceanie polynesie mururoa atoll (sites historiques) - 240 sur 242

  [image grand format]