arpoma.com - connaitre pour mieux comprendre - histoire arts culture actualite la culture en quelques clics
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
(liste) (mosaique) (swipe)
.. / .. / europe      
◀◀       22 sur 166     ►► 
Le Maïdan Nézalejnosti, littéralement « Place de l'Indépendance »), est la place centrale de Kiev, capitale de l'Ukraine. Traversée par la rue Krechtchatyk (uk), c'est une des principales places de la ville. Cette place a connu plusieurs noms, mais elle est souvent appelée simplement le Maïdan. Lors de la Révolution orange en 2004 et des événements de l'hiver 2013-14, c'est le lieu de rassemblement des manifestants.
Maïdan vient de l'arabe , et signifie « place » en ukrainien ; tandis que Nézalejnist signifie « Indépendance ». La place a été baptisée Maïdan Nézalejnosti en 1991, après la chute de l'Union soviétique et l'accession de l'Ukraine à l'indépendance.
Après la période soviétique, et en tant que place centrale de Kiev, le Maïdan a été le centre de l'activité politique populaire. À l'automne 1990, des manifestations d'étudiants et des grévistes de la faim sur la place contraignent le premier ministre Vitaliy Masol à la démission.
Dans les années 2000, des manifestations d'envergure telles que la campagne « L'Ukraine sans Koutchma » ou la Révolution orange ont eu lieu sur la place. Fin 2004, le Maïdan Nézalejnosti est sous les feux de l'actualité, lorsque des milliers de manifestants se rassemblent sur les place et dans les rues alentour, installent des tentes et occupent les lieux pendant plusieurs semaines, malgré le froid et la neige. Un des manifestants de le Maïdan les plus emblématiques est Paraska Koroliouk5. Ces protestations contre la fraude électorale conduisent la Cour suprême (en) d'Ukraine à ordonner un tour supplémentaire lors de l'élection présidentielle, lequel sera remporté par le candidat issue de l'opposition Viktor Iouchtchenko.
À la suite de son élection, et après avoir prêté serment officiellement au Parlement, Iouchtchenko viendra prêter serment devant la population sur le Maïdan Nézalejnosti.
Après la Révolution orange, le Maïdan Nézalejnosti attire toujours des manifestations politiques, mais dans une envergure moindre que celles de 20046.
En novembre 2011, les manifestations organisées sur le Maïdan pour le 7e anniversaire de la Révolution orange ont été interdites par les autorités.
De nouvelles et violentes manifestations reprennent à partir de fin novembre 2013, dans le cadre de la suspension d'un accord d'association entre l'Ukraine et l'Union européenne. Ces manifestations deviennent sanglantes le 18 février 2014. Le 20 février le président en fonction signe un décret qui donne aux forces de l'ordres "carte blanche" ce qui a pour conséquence de violentes batailles de rue entre l'opposition et les forces de l'ordre qui ont pour conséquence des centaines de blessés et des dizaines de morts. Meme des "Sniper" ont été placés par les forces du président. Les forces de l'ordre ont l'ordre de tirer a vue sur toute personne faisant partie de l'opposition.
50.450565033035666, 30.522988259792314, 18
europe-e ukraine kiev place maidan (sites historiques) - 22 sur 165
europe-e