arpoma.com - connaitre pour mieux comprendre - histoire arts culture actualite la culture en quelques clics
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
(liste) (mosaique) (swipe)
.. / .. / europe      
◀◀       23 sur 171     ►► 
Étoiles, croix et croissants. Sur les rives de la Volga, au Tatarstan, Ildar Khanov a bâti autour de son isba plusieurs édifices religieux qu'il définit comme des lieux de culture et de rencontre autant que de prière.
En 1994, il se lance dans la construction d'un «Temple de toutes les religions». «L'idée n'est pas de fondre en une toutes les religions, qui ont chacune une histoire et une nécessité culturelle propre. Mon but est de les rassembler, de leur donner un lieu de rencontre et de communication. Ce n'est pas un lieu de culte, mais de culture», prévient-il.

Pas d'autel, pas de minaret, aucune odeur d'encens, ni son de prière. «Je voudrais créer un centre oecuménique d'histoire et de spiritualité. Une école d'art pour les enfants, un orphelinat, un centre de désintoxication, un musée d'art pictural. Nous avons déjà un théâtre actif, nous allons essayer de monter Shakespeare en sept langues cette année», récite Ildar, comme un mantra, en sautillant adroitement d'un bout de mur inachevé, sur un tas de briques, à une échelle artisanale posée sur des poutres d'acier qui soutiendront bientôt le sol d'un deuxième étage... «Nous n'en sommes qu'au début, ce ne sont que les prémices du projet.»
Le Figaro Magazine 16 aout 2012
europe-e ukraine araktchino temple des religions (sites religieux) - 23 sur 170
europe-e