arpoma.com - connaitre pour mieux comprendre - histoire arts culture actualite la culture en quelques clics
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
(liste) (mosaique) (swipe)
.. / .. / france      
◀◀       51 sur 144     ►► 
Sur les hauteurs de Villefranche (Alpes-Maritimes), la Villa Léopolda est devenue la demeure la plus chère du monde. Si le contrat de vente définitif ne sera paraphé que début septembre, une offre d'achat ferme de 500 millions d'euros vient de convaincre la veuve de l'homme d'affaire israélien Edmond Safra de se séparer de cette propriété d'exception dont le roi des Belges, Léopold II, avait en 1902 fait son refuge. Fou ! Mais vrai. Le compromis de vente, signé il y a quelques jours, dépasse l'entendement. Mais sur la Côte d'Azur, l'immobilier de luxe a définitivement des raisons que la raison ignore.

La faute à qui ? Aux milliardaires russes ! La rumeur, sans fondement, courait d'ailleurs que le nouveau propriétaire des lieux ne serait autre que Roman Abramovich. Il n'en est rien. L'acquéreur de la Léopolda n'est pas le très médiatique patron du Chelsea FC, mais bel et bien un autre de ces oligarques russes qui, depuis 1989, squattent les premières places du classement des plus grosses fortunes planétaires te. Lequel ? Son nom est encore secret. Quoi qu'il en soit, la vente bat, et de loin, un nouveau record du monde en matière d'immobilier de luxe. A ce tarif-là, on est même au-delà du luxe, et du réel. La demeure d'exception qui, jusqu'à présent, détenait ce record se situait à Londres : tout près des jardins de Kensington Palace, elle avait été achetée l'année dernière 147,28 millions d'euros par Lakshmi Mittal. Une paille ! Le milliardaire indien avait alors détrôné Randoplh Hearst lui qui, pourtant, venait d'acquérir la fameuse hacienda de Beverly Hills où furent tournées certaines scènes culte du Parrain de Coppola... pour - seulement ! - 112 millions d'euros.
Au franc symbolique en 1902 !

Le record n'est pas battu, il est donc pulvérisé. Lily Safra qui avait, en 1999, reçu la Léopolda en héritage, ne devrait quitter ces lieux chargés d'histoire que début septembre. Au temps de sa splendeur, son époux aimait à y donner des réceptions où se croisèrent Ronald Reagan et Frank Sinatra. Avant Edmond Safra, la propriété avait appartenu à Giovanni Agnelli, le patron de Fiat.

Le comble aujourd'hui, c'est que la Léopolda fut acquise par le roi des Belges au franc symbolique en 1902, qu'elle fut transformée en simple hôpital en 1915 pour les martyrs de la Grande Guerre. Un siècle plus tard, l'immense propriété de huit hectares, où le souverain fit construire cette somptueuse villa belle époque, est devenue, littéralement, un ovni immobilier.
Jean-François Roubaud
eu france provence villefranche sur mer villa leopolda (insolite) - 51 sur 143
europe-o