arpoma.com - connaitre pour mieux comprendre - histoire arts culture actualite la culture en quelques clics
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
(liste) (mosaique) (swipe)
.. / .. / @selection      
◀◀       90 sur 309     ►► 

Mary CASSATT - la promenade en barque - (image plein ecran)

La promenade en barque (1894) est l’une des toiles les plus ambitieuses de Mary Cassatt. La composition est dominée par des rimes visuelles. Les bancs jaunes de la barque et le support horizontal font écho au littoral distant à l’horizon. La voile gonflée par le vent fait écho à la courbature de la barque, créant ainsi un puissant mouvement visuel vers la gauche qui contrebalance l’angle très large formé par la rame et le bras gauche du canotier. Si la voile n’était pas là pour créer un équilibre, la silhouette sombre du canotier qui occupe une grande partie du premier plan du tableau décentrerait l’image vers la droite, et la composition de la scène serait déséquilibrée.
Au premier abord, ce tableau donne l’impression de représenter une excursion sans histoire d’une famille bourgeoise comme les autres en cette fin de dix-neuvième siècle. Pourtant, l’artiste a inclus des allusions subtiles sur les rapports entre les personnages de cette scène qui compliquent cette interprétation. Bien que Mary Cassatt ait surtout exploré le thème familier de la mère et de l’enfant, dans cette scène le premier plan est dominé par un personnage masculin ramassé dans le premier plan de l’image et qui n’apparaît que sous forme de silhouette sombre parce qu’il se trouve dans l’ombre de la voile. Par contraste, l’élément féminin de la composition (la femme et son enfant) est présenté en couleurs pastel douces qui reflètent la lumière vive du soleil en été. Le canotier, penché en avant pour déployer à nouveau ses rames, raidit son pied en s’arc-boutant contre le support horizontal de la barque, tandis que la femme ne maintient sa stabilité qu’en posant ses pieds au fond de la barque.
Mary Cassatt transforme une scène banale de la vie quotidienne en y incorporant un sens de révérence : peut- être pour exprimer son point de vue selon lequel les femmes sont de puissantes forces de créativité (et de procréation). Malgré tout cela, le tableau est toujours ouvert à interprétation. Mary Cassatt exprime peut-être une vérité sans doute évidente pour une artiste-peintre qui observait de près les restrictions de la société de la fin du dix-neuvième siècle ; même si la femme est exaltée et admirée, elle peut aussi être confinée dans un espace exigu derrière les rames, participante passive n’ayant pas le pouvoir de contrôler sa propre destinée.

Mary Cassatt (1844-1926), La promenade en barque, 1893/1894.
Huile sur toile, 90 x 117,3 cm. Chester Dale Collection. Image
Board of Trustees, National Gallery of Art, Washington
cassatt (mary) - The_Boating_Party_-_Google_Art_Project - 90 sur 308