arpoma.com - connaitre pour mieux comprendre - histoire arts culture actualite la culture en quelques clics
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
hooch (pieter de) - education-SK-A-182

hooch (pieter de) - education-SK-A-182
Peter de HOOCH - education

La représentation d’un intérieur paisible était populaire au siècle d’or, ce qui peut s’expliquer par le fait que la Guerre de Quatre-Vingts Ans (1568-1648) venait juste de prendre fin et que l’on aspirait à la paix et à la tranquillité.
En peignant des femmes au travail, Pieter De Hooch idéalise la vie domestique hollandaise, les vertus simples, la gestion ménagère efficace, et la bonne éducation des enfants.
Pieter Hendricksz. De Hooch (Rotterdam, baptisé le 20 décembre 1629 – Amsterdam, entre 1684 et 1694) est un peintre néerlandais (Provinces-unies) du siècle d’or. Représentant du baroque, il fait partie de ce que l’on appelle les « vieux maîtres hollandais » et est considéré comme l’un des principaux maîtres de la scène de genre.
à partir de 1658, Pieter De Hooch représente surtout les intérieurs du siècle d\'or, avec des personnages essentiellement féminins. De façon frappante, il peint quasi systématiquement des sols en carrelage, qui permettent d’observer sa maîtrise évidente des lignes de perspective. La profondeur des peintures est en général renforcée par une vue vers l’extérieur – vers une cour, ou une autre pièce de la maison –, qui est toujours plus éclairée que la scène principale du tableau.
Pieter De Hooch utilise une palette de couleurs chaude, avec beaucoup de rouge et de tons rouge-brun.
Le nom de Pieter De Hooch est souvent cité avec celui de Vermeer. Il n’est pas évident de savoir lequel des deux influença l’autre ; et peut-être l’influence fut-elle réciproque. Leurs œuvres, bien que tous deux aient souvent peint des femmes occupées à des tâches ménagères, sont cependant tout à fait différentes. Les peintures de Pieter De Hooch contiennent presque toujours une vue secondaire vers l’extérieur, tandis que Vermeer se limite la plupart du temps à une fenêtre laissant pénétrer la lumière depuis la gauche. Vermeer préfère représenter l\'humanité des scènes intimes, et peint avec une douceur extrême, qui rend ses femmes particulièrement charmantes, vivantes et presque accessibles. De Hooch, quant à lui, joue sur la précision du contexte culturel et social et, à ce titre, son œuvre est un témoignage précieux sur la société hollandaise du xviie siècle.
peinture ()