arpoma.com - connaitre pour mieux comprendre - histoire arts culture actualite la culture en quelques clics arpoma.com (art actualite histoire lieux)
  • .. / .. / annees 1980       autres -


    CHAGRIN D AMOUR - chacun fait c'qui lui plait

    5 heures du mat' j'ai des frissons,
    Je claque des dents et je monte le son,
    Seul sur le lit
    Dans mes draps bleus froissés
    C'est l'insomnie,
    Sommeil cassé.
    Je perds la tête,
    Mes cigarettes sont toutes fumées
    dans le cendrier
    C'est plein de Kleenex et de bouteilles vides,
    J'suis tout seul, tout seul, tout seul.
    Pendant qu'Boulogne se désespère
    J'ai d'quoi m'remplir un dernier verre.
    Clac ! fait le verre en tombant sur le lino.
    J'm'coupe la main en ramassant les morceaux.
    Je stérilise, les murs qui dansent,
    L'alcool ça grise et ça commence…
    Yeah, Yeah, Yeah, Yeah
    font les moutons, sur le parquet.

    Les paroles de la chanson ont été pour une bonne part écrites dès le milieu des années 1970 par Philippe Bourgoin,
    Les paroles de la chanson s'inspirent du monde de la nuit de Paris. Un homme raconte ses déboires et ses angoisses de noctambule : alcool, bars louches, prostitution, et même police puisque le texte prend parfois la forme d'un interrogatoire. La prostituée qui lui a vendu ses services l'invite ensuite à passer à autre chose, avant de reprendre le premier couplet pour exprimer ses propres problèmes.
    Le texte de la chanson contient de nombreuses allusions non seulement aux nuits parisiennes mais aussi à Marylin Monroe (la blonde platine), à une célèbre marque de soutien-gorges (Cœur-croisé), et également, d'après Olivier Nuc, à Jean-Paul Sartre (« Pendant qu'Boulogne se désespère » serait une référence à la visite du philosophe aux ouvriers de l'usine Renault de Boulogne-Billancourt).
      [atlas]   [google-map]   plein cadre
ce site en: anglais / allemand / espagnol / chinois / russe / arabe

jeudi 19 juillet 2018 - 04h13
  • aujourd'hui
    situation aujourd'hui