[page precedente]  [retour menu]   [actualiser]   [rechercher]   
prenom du jour: Emma

les visiteurs de eurocles.com :


lever du soleil = 06:52
coucher du soleil = 20:46
le temps aujourd'hui
en Europe
(la chaine meteo)

meteo satellite

► arpoma.com : un parcours original dans la culture et la connaissance    

une oeuvre par jour Joachim PATINIR - Charon
Son style est caractérisé par l'utilisation fréquente de la perspective atmosphérique qui offre une vision panoramique en plongée. Ses compositions comportent généralement trois plans principaux distincts : un premier plan brun sur lequel sont disposés les figures principales et leurs accessoires ainsi que des éléments minéraux et végétaux (des rochers, des herbes, des fleurs, un arbre ou un arbuste presque mort), un plan moyen à dominante verte où sont représentés avec finesse et précision de nombreux personnages vaquant aux occupations les plus diverses, et un arrière-plan aux reliefs remarquables d'un bleu intense — on parle parfois de « bleu Patinir » —, qui rejoignent un ciel nuageux de même tonalité dans lequel semble surgir un orage menaçant.
Joachim Patinier, Patenier, ou Patinir, est né vers 1483 à Dinant (Pays-Bas des Habsbourg) et mort en 1524 à Anvers. Peintre et dessinateur de style flamand de la Haute Renaissance, il travailla en collaboration avec différents peintres dont Quentin Metsys. Lors de son voyage aux Pays-Bas, Albrecht Dürer se lia d'amitié avec Joachim Patinier et réalisa son portrait. C'est « un bon peintre de paysage » nota-t-il dans son journal de voyage. Il lui emprunta des couleurs, un de ses élèves, et assista à son second mariage le 5 mai 15217.

Assez répandu en Wallonie, le patronyme « Patinier » renvoie au métier de fabricant et vendeur de patins, sorte de socques en bois utilisés au Moyen Âge dans cette région pour surélever les pieds afin d'éviter la boue ou la poussière ; selon d'autres sources, le patronyme « Patinier », assez répandu dans le Dinantais, renvoie plutôt au premier mot latin patina (plat en métal, soit patène : le plat en métal à Dinant était l'industrie locale). Le patinier est ainsi le batteur de cuivre. Le nom se retrouve encore localement dans la région sous la forme Patigny ou Patinet.

Considéré comme l'un des initiateurs du genre « paysage » dans la peinture occidentale, Joachim Patinier est un peintre d'histoire. Il réalisa des peintures à l'huile sur panneaux de bois dans le genre pictural majeur qui s’inspire surtout de scènes issues de l’histoire chrétienne popularisée par La Légende dorée de Jacques de Voragine.
« Il avait une façon particulière de traiter le paysage avec beaucoup de soin et de finesse, ses arbres étant comme pointillés. Il y introduisait de jolies petites figures, en sorte que ses œuvres étaient recherchées, se vendaient bien et qu’elles se sont répandues en divers pays.
Il avait pour coutume de placer quelque part dans ses œuvres un petit homme satisfaisant un besoin, d'où le surmon de ch[ieur]. qui lui fut donné. Il fallait parfois chercher ce petit bonhomme comme la chouette dans les œuvres de Henri de Bles. » écrit Karel van Mander dans son Schilder-boeck
l'actualité du jour : (LeMonde.fr)
ce jeudi 19 avril 2018    -    ce jour-là ► 

  • Entre 119 500 et 300 000 manifestants contre la politique gouvernementale
  • A Berlin, Angela Merkel prépare Emmanuel Macron aux compromis
  • Succession en trompe-l’œil à  Cuba
  • Le gouvernement porte un coup au Livret A
  • La « clean meat », nouvelle utopie de la Silicon Valley
  • Immigration : Laurent Wauquiez repousse les frontières de l’intox
  • Drogues : les ravages du « chemsex »
  • Citoyenneté maltaise à  vendre
  • Comment François Fillon a dépensé 100 000 euros en sondages, après le scandale des emplois fictifs
  • En visite officielle à  Londres, Modi rattrapé par l’affaire de viol qui secoue l’Inde

  • euro:   dollar: (1.2286 $)   - Frf:   [reset]    [plus]